A A A

Coup de main à domicile gère une demande croissante (L'Avantage)

AIDE DOMESTIQUE. Signe d'une population vieillissante, l'entreprise d'économie sociale rimouskoise Coup de main à domicile constate que ses services sont de plus en plus sollicités et que les besoins en main-d'œuvre sont d'autant plus grandissants.

Depuis 26 ans, les employés de Coup de main à domicile effectuent différentes tâches au lieu de résidence de ses clients, dans le but de soutenir leur autonomie et leur permettre de demeurer à la maison le plus longtemps possible. L'organisation tenait pour la première fois une journée spéciale samedi, au parc Beauséjour, afin de faire connaître ses services.

« On a 213 employés et on dessert environ 1 800 personnes par année. On offre tous les services pour aider au soutien à domicile, afin d'éviter que les personnes se rendent en hébergement. Ça va de l'aide domestique, au ménage, la nourriture, la lessive, des commissions en plus des soins d'assistance personnelle », décrit la directrice générale de Coup de main à domicile, Marie-Claude Gasse.

À la maison plus longtemps

Les personnes qui ont un problème de santé, ou qui atteignent l'âge de 65 ans, ont accès à une subvention gouvernementale en fonction de leur revenu, afin d'avoir accès aux services de Coup de main à domicile. Le vieillissement de la population entraîne besoins grandissants, surtout dans le contexte où les gens veulent demeurer à leur domicile le plus longtemps possible.

« On la sent cette augmentation. On travaille beaucoup en complémentarité avec le réseau de la santé. Pour tout ce qui concerne les soins d'assistance personnelle, le réseau va se concentrer sur les services professionnels et nous en envoie de plus en plus. Même s'il y a une tempête de neige ou si c'est Noël, il faut être là quand même. On opère 365 jours par année », explique Mme Gasse.

Le recrutement constitue également un défi pour l'entreprise. Les employés aussi vieillissent et se dirigent vers la retraite. Coup de main à domicile tente d'attirer de nouveaux travailleurs et met à leur disposition les outils adéquats pour offrir les services à sa clientèle.

Jean-Philippe Langlais

Publié le 23 septembre 2017