A A A

Neuf aînés sur dix ont besoin de Coup de main à domicile

Adeline L'Avantage, Adeline Mantyk, 16 mars 2016

RIMOUSKI-NEIGETTE. En prévision du colloque du 19 mai sur les services à domicile en 2030, l’organisme Coup de main à domicile profite de la Journée mondiale du travail social du 17 mars pour expliquer les enjeux qui y seront abordés et l’importance de l’organisme dans la vie des aînés.

Un sondage réalisé en 2015 auprès des clients de Coup de main à domicile, qui fournit des services d’aide à domicile aux personnes dans le besoin dans la MRC Rimouski-Neigette, a mis en lumière la statistique suivante : 87 % des aînés disent qu’ils ne pourraient demeurer dans leur maison ou logement sans les services de l’organisme.

« S’il est un consensus social, c’est bien la nécessité des services à domicile pour aînés », d’exprimer Gilbert Dupuis, président de Coup de main à domicile. Partant de cette considération, Coup de main à domicile veut réfléchir sur la pérennité de ses services.

Trois enjeux dominent et seront divisés en trois ateliers lors du colloque : la qualité des services d'aide à domicile, l’évolution du métier de préposé en aide à domicile et le soutien de l’aide à domicile par l'État québécois et les municipalités. Raymonde Saint-Germain, protectrice du citoyen du Québec et Suzanne Tremblay, ex-députée de Rimouski-Neigette à Ottawa, y donneront notamment des conférences.

Les participants s’intéresseront entre autres, au rapport qualité-prix du service d’aide et la personnalisation à chaque client, sur le soutien financier accordé aux citoyens recourant à l’aide à domicile et son évolution d’ici 2030, alors que le nombre de clients tendra à augmenter. Ils se questionneront aussi sur le rôle que les municipalités, amies des aînés ou non, auront à jouer eu égard aux services à domicile.

Le métier de préposé en aide à domicile (PAD), reconnu par le gouvernement du Québec et régi depuis 2009 par une norme professionnelle, risque de subir des évolutions : « On veut vérifier si les entreprises d’économie sociale en aide à domicile comme Coup de main à domicile trouveront des candidatures, en quantité et en qualité, pour accomplir un travail plus exigeant en termes de savoir-faire et de savoir-être », précise Marie-Claude Gasse, directrice de l’organisme.

Publié le 17 mars 2016