A A A

Rapport du Vérificateur général sur les soins de longue durée – Les solutions des EÉSAD sont plus pertinentes que jamais !

Québec, 12 mai 2022 – Le rapport du Vérificateur général du Québec sur la planification de l’hébergement et des soins de longue durée vient confirmer de manière éloquente la pertinence des propositions que portent les entreprises d’économies sociales en aides à domicile (EÉSAD). Depuis plusieurs années, les EÉSAD demandent un virage majeur vers le soutien à domicile qui passe par l’accessibilité des services pour toutes et tous, l’offre d’un continuum de services adaptés aux besoins et l’amélioration des conditions de travail des aides à domicile.

Des besoins sous-estimés et non répondus

Le rapport du VGQ confirme que les services à domicile ne sont pas disponibles pour les personnes qui en ont besoin. Ainsi, la majorité des aînés en grande perte d’autonomie reçoivent moins de 5 % des services à domicile dont ils ont besoin. Le Réseau de coopération des EÉSAD avait déjà souligné le fait que la proportion de personnes de plus de 75 ans recevant des services à domicile est passée de 34 % en 2013 à 26,7 % en 2020. Un net recul !

« Les services existent, les entreprises existent, mais les aînés n’ont pas les moyens de payer. Les EÉSAD ont demandé en vain d’augmenter de 4,80 $ l’aide financière pour chaque heure de soutien à domicile destinée aux aînés dont les revenus sont les plus faibles. Cette simple mesure de renforcement de la capacité de payer des aînés aurait été une véritable révolution par rapport à la situation actuelle et applicable à court terme. Le gouvernement n’a pas donné suite, malheureusement », explique J. Benoit Caron, directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD.

Renforcer l’offre de soins et améliorer la collaboration entre les partenaires

« Tout le monde parle de soutien à domicile, mais personne ne se parle ni ne se coordonne. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre où chacune des ressources est une denrée rare, il faut se doter de plans d’action concertés entre le réseau public et les partenaires, tant à l’échelle nationale que régionale. Sans objectifs communs, nous avançons à l’aveuglette et rarement dans la même direction », se désole monsieur Caron.

Le rapport du VGQ regrette l’absence de tels plans d’action concertés. Les EÉSAD proposent de faire tomber les barrières bureaucratiques et de favoriser le décloisonnement pour fournir aux aînés un véritable continuum de services adaptés à leurs besoins. Une meilleure coordination des efforts du réseau public et des EÉSAD permettrait en outre de limiter les dérives de la privatisation et de la marchandisation de la réponse aux besoins ainsi que de la détérioration de la qualité des services.

Chez moi pour la vie

Le Réseau de coopération des EÉSAD tend la main au gouvernement et souhaite être impliqué dans la réalisation du virage vers le soutien à domicile promis. Puisqu’il veut se doter d’un plan et qu’il prétend faire les investissements nécessaires, il faut maintenant qu’il accepte de discuter sérieusement de la volonté des aînés qui souhaitent rester chez eux pour la vie, et des solutions les plus efficaces pour leur permettre d’avoir ce droit qui, à l’heure actuelle, est inaccessible.

« Continuer dans la même direction, même avec un plan et des investissements accrus, ne constitue pas un virage. C’est ce que confirme le rapport du VGQ. Or, on peut dès maintenant changer les choses si on nous laisse partager 25 ans d’expertise et d’implication partout au Québec », conclut monsieur Caron.

Pour la communauté, par la communauté

Les entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) sont des initiatives citoyennes et communautaires prenant en charge collectivement des besoins non comblés. Les EÉSAD sont présentes dans les 17 régions administratives du Québec. Elles offrent plus de 7 millions d’heures de services à plus de 100 000 personnes.

Les EÉSAD emploient plus de 9 400 personnes, dont près de 9 000 aides à domicile possédant les compétences et l’expertise requises afin d’assurer un soutien et des services à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin.

Le mémoire présentant l’intégralité des recommandations des EÉSAD est disponible sur demande. Si vous désirez en savoir plus sur les EÉSAD, nous vous invitons à visiter notre portail Web : https://aidechezsoi.com.

Source : 
Quentin Maridat
Conseiller principal aux affaires publiques
418 622-1001, poste 225
qmaridat@ressources.coop

Information :
J. Benoit Caron
Directeur général
418 717-8882

Publié le 12 mai 2022